Comment devenir artisan RGE ?

Le label RGE est un précieux sésame des métiers du bâtiment. Indispensable dans de nombreux cas, son coût, cependant, en fait un poste de dépense qui n’est pas anodin, et pourrait faire reculer certains entrepreneurs.

À quel prix obtenir un label RGE ?

Mais alors, quel est le prix d’un label RGE ?

Alors que divers organismes fournissent ce label à différents tarifs, comment se faire une idée du meilleur prix ?

La réponse peut être complexe. Pour calculer le prix du label RGE, il faut commencer par comprendre les éléments facturés et le retour sur investissement de l’obtention de ce label.

Signification du label RGE

Le précieux label RGE signifie « Reconnu Garant de l’Environnement ». Cette mention créée par l’Ademe et le ministère du Développement durable a changé de nom en 2013. Avant cette date le sigle signifiait « Reconnu Grenelle Environnement ».

Grâce à cette mention, l’Àtat a pour but non seulement d’améliorer la qualité des rénovations du parc immobilier sur le territoire français, mais aussi d’en augmenter le nombre.

L’objectif final étant une réduction des émissions de gaz a effet de serre ainsi qu’une moindre consommation énergétique.

Pourquoi vouloir un label RGE ?

Le label RGE est un Graal pour les entreprises du bâtiment, car il permet à l’artisan qui le possède de grossir sa clientèle avec de solides arguments.

Mis en place par l’ADEME et le Ministère en charge de l’énergie, en coopération avec les représentants de la filière, il s’agit d’une garantie de bonne tenue et de sérieux de l’entreprise.

Pour le particulier, faire appel à une entreprise labellisée RGE est le seul moyen de bénéficier d’avantages économiques délivrés par l’état, tels que les avantages fiscaux.

Devenir un artisan RGE peut également un moyen efficace d’accéder aux marchés publics d’état (réponse aux appels d’offres publics).

On comprend donc ce que cette mention RGE peut rapporter en termes de clientèle et de plus-value sur le travail effectué.

Que veut dire écoconditionnalité ?

L’écoconditionnalité est le mécanisme consistant à conditionner les aides de l’état à des obligations en matière d’environnement.


Concrètement, cela signifie que des aides seront apportées indirectement aux entreprises qui acceptent de se soumettre aux contraintes imposées par le label.


Le crédit d’impôt développement durable, également appelé CIDD, et l’écoprêt à taux zéro (éco-PTZ) sont ainsi conditionnés au recours à des entreprises labellisées « Reconnu Garant de l’Environnement ».

Quels labels pour le RGE ?

 
Lorsqu’on parle du RGE, le plus souvent c’est Qualibat qui vient à l’esprit.
Et pourtant, cet organisme n’est pas le seul à proposer au travers de son label le certificat RGE tant recherché.

Tous les labels ont leurs spécificités et leurs différences. Il appartient à chaque entreprise de choisir celui qui lui correspond le mieux, en fonction de son activité.

Le saviez-vous ?

En plus d’accorder une formation, un suivi et un label aux entreprises qui en font la demande, les organismes qui octroient les labels permettent également de générer de la publicité.


En effet, sur chacun de leurs sites web il est possible de trouver la liste des artisans RGE, ce qui facilite la relation entre l’entreprise et le client.


Cette liste entreprise RGE 2019 est donc facilement accessible à tous, et un avantage de poids en termes commerciaux et publicitaires.

Quels sont les différents organismes fournissant la qualification RGE ?

Différents organismes sont à même de fournir des labels qualifiés RGE. Les qualifications qu’ils délivrent portent donc toutes, sur leur logo, la fameuse mention RGE.

On retiendra :

Sans doute la plus connue. Les qualifications délivrées par Qualibat s’adressent aux entreprises qui réalisent tous travaux en lien avec les énergies renouvelables ainsi qu’à la rénovation énergétique.

Qualit'EnR rassemble les entreprises installant des systèmes utilisant les énergies renouvelables. Cette association délivre 12 qualifications dans le domaine de l’efficacité énergétiques et des énergies renouvelables, incluant notamment les labels QualiSol, QualiBois, QualiPV, QualiPAC, QualiForage et Chauffage +.

Qualifelec est un organisme de référence dans tout ce qui concerne la rénovation énergétique et électrique. Il regroupe les entreprises du génie civil électrique et des électriciens professionnels, et délivre des qualifications RGE concernant les courants forts, Courants faibles, équipements électriques hors EnR, génie électrique énergies renouvelables, et infrastructures.

Eco-artisan est une structure mise en place par la CAPEB (Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment).

D’autres marques existent, qui proposent des formations RGE ayant différents contenus, et donc à des prix différents.

Suivant les organismes, les prix peuvent varier. Il est donc important d’aller frapper à plusieurs portes afin de demander des estimations de tarifs.

Cette marque de la FFB (Fédération Française du Bâtiment) accordée par Qualibat regroupe des professionnels de la construction et rénovation impliqués dans la recherche de la performance énergétique.

Cequami

Toujours dans le cadre de la rénovation énergétique aux grandes qualités environnementales, cequami est tourné vers le secteur de la maison individuelle

Certibat

Certibat est un organisme de certification orienté vers les professionnels pouvant aller de la conception à la réalisation pour des offres globales dans le cadre de la rénovation énergétique.

Quel est le prix du label RGE  ?

Le prix d’un label RGE dépend de différents facteurs, et donc n’a jamais le même prix d’une entreprise à une autre.

Ainsi, un artisan travaillant seul, et n’ayant donc pas d’employé à former paiera un prix sensiblement différent qu’une entreprise qui souhaite faire certifier toute une équipe de techniciens.

Cette différence est sensible, car le nombre de personnes à former va être un multiplicateur de nombreux postes de dépenses sur le trajet vers la labellisation.

Le point sur : L’ADEME

ADEME est un acronyme signifiant Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie.


Cet EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial) a de nombreux rôles tous liés à la maîtrise de l’énergie ainsi qu’à la protection de l’environnement.


Pour l’ADEME, RGE est donc évidemment le label incontournable pour s’assurer de réaliser des travaux en conformité avec les enjeux énergétiques et environnementaux. Vous pourrez trouver sur le site officiel de cette organisation divers renseignements utiles.

Prix de la formation RGE


La formation RGE a un prix par personne qui varie en fonction du label visé.

Ce prix est à multiplier par le nombre de personnes qui devront être formées :

  • Qualibat : il faut compter entre 240 et 550 € par année, sur quatre ans, selon la formation choisie.
  • EcoArtisan : Entre 240 et 500 € par an. Il faudra ajouter à cette somme les coûts d’investissement dans le logiciel, entre 280 et 450 €.
  • Qualit’EnR : La formation coûte environ 120 €.
  • QualifElec : Le prix de la formation est d’environ 245 €

Tarifs de la certification RGE

La formation n’est que la première étape, car le dépôt du dossier à l’organisme de certification est lui aussi payant.

Pour le label RGE, le dépôt de candidature vous sera facturé 300 €. La certification coûte, quant à elle, 125 €.

Comment savoir si une entreprise est bien RGE ?

Un particulier ou commanditaire peut obtenir cette information de deux manières :

Demander le certificat RGE à l’entrepreneur. Celui-ci devra, d’une part, correspondre avec le devis proposé (par exemple, un label QualifElec pour une rénovation électrique), et d’autre part être toujours en cours de validité au moment des travaux.

Se renseigner sur le site internet de la qualification concernée, ou sur un site internet gouvernemental. Tous les artisans labellisés y sont répertoriés.

La vérification entreprise RGE

Il faut ajouter à ces coûts ceux des audits obligatoires. En effet des contrôles doivent avoir lieu sur les chantiers afin de s’assurer que les règles des labels sont bel et bien respectées. Encore une fois, le coût total de ce poste de dépense se calcule en multipliant son prix par nombre de personnels contrôlé.

L’entreprise devra débourser entre 400 et 675 € par personne pour la vérification certification RGE.

Prix du renouvellement

Une fois le label acquis, il n’est valable que pour une durée de quatre années. Au-delà, il est périmé. C’est pourquoi une entreprise tenant à garder son titre Qualibat RGE se devra d’être prête à payer encore pour le conserver.

Le dossier de renouvellement en lui-même a un prix de 300 €, mais il faut ajouter à cela un coût supplémentaire, celui d’un audit de chantier qui est souvent demandé avant. Il faudra donc débourser 400 à 675 € supplémentaires par personne.

Le prix total d’un label RGE

Comme on l’a vu, pour bien comprendre le prix du label RGE il faut comprendre que celui -ci est fonction des prestations différentes qui sont facturées.

Selon l’organisme de formation, selon le nombre de personnels de l’entreprise, selon le type de label visé, les coûts peuvent être très variables. 

On peut toutefois compter plus de 1100 € pour un artisan seul qui souhaiterait en bénéficier, plus les taxes, et plus les éventuelles formations gratuites, mais très fortement recommandées.

Ce prix est important, et c’est pourquoi la plupart des entreprises RGE ont une tendance à avoir une politique de prix plus élevé par rapport à celle qui ne possèdent pas le précieux sésame.

Il s’agit là du prix à payer pour avoir un personnel de qualité, formé, contrôlé sur les critères environnementaux.