Les étapes d’un chantier BTP, du devis à la livraison

Les étapes d’un chantier BTP, du devis à la livraison

Vous avez créé votre entreprise BTP et vous aspirez à réaliser des projets de construction ?

Une fois toute l’infrastructure de votre activité mise en place, il est important pour vous, avant de répondre à votre premier appel d’offres de connaître les différentes étapes d’un chantier de construction et les règles en vigueur en France.

La réalisation d’un projet de construction en BTP passe par 6 étapes principales, avec un déroulé précis et une hiérarchie des interventions et des acteurs précise.

Un bon phasage des travaux définira de manière précise le processus à suivre et l’organigramme du projet de construction.

Nous allons sur cette page détailler le déroulé de ces étapes, des préliminaires à la mise en service du chantier, en passant par la conception et les études, la discussion avec les entreprises et la phase des travaux proprement dite… jusqu’à la livraison.

1. Phase préliminaire ou préparatoire 

La phase de préparation est souvent la plus importante et l’une des plus complexes. Sa réussite est déterminante pour le succès de l’ouvrage.

Il s’agit durant cette étape d’étudier la faisabilité du chantier, c’est-à-dire de regrouper toutes les informations nécessaires à la réalisation du projet. Ces informations étant différentes d’un chantier à l’autre en fonction de la complexité et du type d’ouvrage.

Sachant que le maître d’ouvrage s’inspirera de ces études pour passer le contrat, il devient primordial pour ce dernier de veiller à ce qu’elles soient bien réalisées.

Il convient de préciser que c’est dans cette phase que se fait l’étude de la faisabilité du projet de construction de l’immeuble ou de l’édifice, car ses conclusions sont essentielles pour la suite du parcours.

Il peut s’agir d’une construction ponctuelle ou linéaire (voie ferrée, route...).

Généralement la durée de la phase préparatoire est toujours supérieure à la durée de réalisation des travaux et cela dû à la complexité de certains paramètres parmi lesquels :

  • La difficulté à réunir des fonds : pouvant souvent atteindre 1 ou plusieurs milliards d’euros en fonction des chantiers
  • La complexité des procédures et réglementations
  • La mise sur pied de toutes les mesures de sécurité et cahiers techniques
  • La discussion avec tous les interlocuteurs

Dans cette phase préparatoire sont aussi réalisées des études d’ordre : géologiques, topographiques et cartographiques. On assiste également à des enquêtes préliminaires et les débats publics s’il s’agit d’un projet collectif.

Une fois cette phase préparatoire achevée, se met en place la phase de conception et d’étude.

Il va de soi que si l’échelle du projet BTP est petite, de type chantier chez un particulier, cette étape sera l’affaire de quelques jours seulement !

2. Phase de conception et d’étude d’un projet BTP 

Elle est essentielle, d’autant plus que c’est dans cette phase que le projet semble réellement commencer. 

Le maître d’ouvrage se base donc sur les études réalisées en phase préliminaire pour faire appel à un maître d’œuvre.

Chez un particulier, le maître d’œuvre est le client lui-même ou plus rarement son courtier en travaux.

Phase de travaux

Une fois appelé, le maître d’œuvre aura pour mission d’effectuer des études de conception et très souvent d’autres études supplémentaires. Il préparera alors un plan détaillé du projet en y faisant ressortir tous les paramètres jusqu’aux moindres détails. Il sera également chargé du suivi du chantier par la suite.

Plusieurs entreprises sont souvent sélectionnées pour travailler dans le même projet. Mais une seule sera désignée comme responsable principale chargée de conduire le projet jusqu’au bout.

Une fois la phase de conception et d’étude achevée, il est nécessaire de passer à la phase de planification de la construction.

3. Phase de planification de la construction

Les deux premières phases ayant permis de mener toutes les études nécessaires à l’exécution du projet, arrive le temps des appels d’offres ou appels à soumissions.

Dans le privé ils sont rares. Dans le public/territorial, ils sont obligatoires et doivent être publiés.

Le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre vont préparer tous les documents pour entrer en contact avec des entreprises de construction. Ils lanceront deux types d’appels d’offres : l’appel d’offres ouvert et l’appel d’offres fermé.

  • L’appel d’offres ouvert : destiné à tous les entrepreneurs
  • L’appel d’offres fermé : destiné seulement aux entreprises sélectionnées

Chaque entreprise sélectionnée soumettra son ou ses devis. Ceci permettra de définir le domaine d’intervention de chaque intervenant dans le projet ainsi que le type de relation avec le maître d’ouvrage. 

Il va de soi qu’un devis complet et compétitif augmentera les chances de l’entrepreneur de gagner le chantier. Mais cela ne suffit pas : ses compétences, qualifications, labels, et portfolios feront une énorme différence.

Un marché ne se remporte pas toujours (bien que souvent) au prix le plus bas !

Comment réaliser un devis BTP ?

Un devis est un document établi par un artisan ou un professionnel du bâtiment dans lequel il présente le prix d’un élément ou d’une prestation de service (gros œuvre, nettoyage, isolation, terrassement, plomberie, électricité, etc.). Les entreprises générales de BTP pourront évidemment faire une offre groupée de prestations.

Encadré par la loi, le devis a plusieurs grands principes :

  • il doit être établi selon un cadre légal
  • il doit respecter les normes comptables et fiscales
  • il doit contenir des engagements pour les deux parties.
  • il doit garantir la sécurité juridique des conditions générales de vente
  • une microentreprise

Quoique n’étant pas obligatoire (cela étant dit, bonne chance pour trouver un chantier dans devis en bonne et due forme !), le devis doit contenir obligatoirement les mentions légales suivantes :

  • La date de la réalisation du projet
  • L’identité du professionnel et de son client
  • Les détails sur les prestations à réaliser
  • Le montant total HT et TTC à payer

L’absence de l’un de ces éléments peut-être punie par la loi et entraînez la nullité du devis.

Une fois les devis établis et soumis, le choix du ou des entrepreneurs retenus pour le projet sera fait par le maître d’ouvrage sur le conseil du maître d’œuvre ou architecte.

4. Phase de sélection des entreprises de construction.

Le choix du maître d’œuvre ou de l’architecte se basera énormément sur les garanties de sérieux, mais parfois aussi sur une éventuelle expérience passée avec ces dernières. Ou les avis de précédents clients.

Après avoir choisi les intervenants, le maître d’œuvre préparera la part du marché destinée à chaque entreprise sélectionnée. Pour finir, celles-ci s’engageront contractuellement avec le maître d’ouvrage après fixation des coûts et délais de réalisation de l’édifice.

Une fois les entreprises sélectionnées, peut se mettre en place la phase de construction du bâtiment ou de l’édifice.

5. Phase de travaux 

Après le choix de l’entrepreneur et la signature du contrat, les travaux peuvent être lancés.

Cette phase comporte plusieurs étapes préliminaires que doit mettre en place l’entreprise pour le bon déroulement des travaux :

  • Affectation des tâches aux différentes équipes
  • Commande de matériaux
  • Choix et l’acheminement des matériels sur le site
  • Démarches administratives pour avoir l’autorisation de démarrer les travaux
  • Dispositions d’accès, de stationnement et de signalisation de chantier, etc.

Les travaux peuvent commencer. Le maître d’œuvre sera chargé de veiller à ce que les travaux soient faits conformément aux règles établies à l’avance par les deux parties.

Les étapes de réalisation d’un projet de construction sont variables selon le profil du chantier, mais généralement :

  •  Le terrassement : Il s’agit de la phase de préparation du chantier des travaux publics ou encore du site où l’ouvrage sera implanté.
  • La phase de construction du bâtiment : Il s’agit de l’implantation des fondations et des bâtisses.
  • La phase de l’esthétique, du confort et de l’étanchéité.
  • Il faut rappeler que le déroulement des travaux se doit d’être conforme à l’organisation d’un chantier de bâtiment.
  • Une fois le chantier achevé arrive la phase de livraison.

6. Livraison du bâtiment au maître d’ouvrage.

Une fois tous les travaux achevés, le chantier peut désormais être livré. Mais avant cela il est recommandé d’effectuer un test de conformité afin de dénicher d’éventuels défauts et les corriger.

L’édifice ou la partie réalisée se doit d’être en parfait fonctionnement au moment de la livraison. Le maître d’œuvre dans ce cas se charge de contrôler tous les aspects du chantier de répertorier toutes les factures et de les solder.

Il doit également s’assurer et attester que les règles thermiques de 2012 (RT2012) ont été respectées et établir une attestation auprès d’un thermicien qualifié.

Les différentes équipes doivent défaire les installations provisoires et le matériel installé pour le travail, assurer leur maintenance et les affecter vers d’autres chantiers. C’est aussi à ce moment que se fait le nettoyage des voies d’accès.

Après toutes ces étapes et après avoir vérifié la conformité de l’édifice au cahier de charges soumis, le maître d’œuvre peut confirmer et valider la fin des constructions.

Les comptes peuvent par conséquent être arrêtés et donner à l’entrepreneur l’occasion d’évaluer son chiffre d’affaires, d’établir un dossier de réclamation afin de démontrer la différence entre les coûts initialement prévus et ceux observés, etc.

Le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage peuvent désormais s’organiser pour réceptionner le chantier et effectuer la passation de la responsabilité à ce dernier.

Ils établiront ensemble un document de réception du chantier, avec ou sans réserves.

La garantie décennale restera active pendant 10 ans et le client pourra la faire valoir à n’importe quel moment.

Recevoir des conseils, offres et newsletter : gratuit et sans engagement