Faire un devis travaux : étapes, conseils et exemples

devis artisan

Pour un artisan, faire un devis est une étape d’une importance extrême. Il ne faut négliger aucun détail. 

Mise en page négligée, fautes d’orthographe, informations manquantes, coordonnés inexactes, mauvais taux de TVA, description sommaire des travaux, frais de déplacement excessifs… Tout cela peut tout simplement vous faire perdre un client ou un marché. Répétez cette erreur, et vous ne trouverez jamais de clientèle.

Dans un devis, le contenu (les prix) et le contenant (mise en page et détails) sont aussi importants. Selon les prestations dans lesquelles vous vous spécialisez, en particulier les métiers les plus réglementés, exigeants ou compétitifs, le prix au bas du devis seul ne suffira pas à vous gagner le marché ou l’appel d’offres.

De même, un mauvais calcul, un chiffrage erroné, et une fois le contrat signé il sera trop tard pour revenir dessus : vous pourriez bien vous retrouver à travailler à perte.

Dans cette page, nous vous donnons les clés pour réaliser un devis travaux optimal, la check-list des choses à ne pas oublier, des exemples pour vous inspirer et des outils de réalisation de devis.

À quel moment faut-il faire un devis ?

Faire un devis est obligatoire pour tous travaux liés au bâtiment : travaux (tous montants), entretien ou dépannage (au-delà de 150 €).

Vous devez considérer le devis comme un moyen à la fois de vous présenter et de mettre en avant votre professionnalisme, et de faire connaître vos prix à un client pour une prestation donnée.

À ce titre, un devis est un exercice qui exige un certain temps. Ne serait-ce que pour le chiffrage.

Devis gratuit ou payant ?

Dans le secteur du bâtiment et de la construction, le devis étant obligatoire, sa réalisation et sa soumission sont obligatoirement gratuites : vous ne pourrez pas facturer au client la fourniture du devis.

Aussi, s’il est important de répondre aux demandes et de faire des devis régulièrement pour prospecter de nouveaux clients, vous devriez éviter les devis « type » (trop généralistes, manquant de détails et potentiellement erronés) ainsi que de consacrer un volume trop important de votre temps à faire des devis.

Certaines personnes ont tendance à réclamer des devis à tort et à travers, sans réelle intention de passer à l’acte avec leurs travaux, juste « pour avoir une idée des prix ». Ou alors ils ont déjà un artisan ou entrepreneur en tête, et ils veulent simplement votre devis pour négocier le prix de votre concurrent à la baisse, sans aucune intention de vous confier leurs travaux.

Avec l’expérience, vous apprendrez à les reconnaître. Dans tous les cas, assurez-vous au minimum d’avoir une conversation de vive voix avec un prospect afin de vous assurer que vous ne perdrez pas votre temps en consacrant 30 minutes ou plus à faire un devis « fantôme ».

Règle d’or du devis

Il faut que votre devis soit étudié avec un chiffrage le plus précis possible, de manière à dégager une marge intéressante, pas seulement compétitive ou pour rentrer dans vos frais.


Certains artisans ont tendance à casser les prix pour garantir un marché, mais à moyen terme, ce genre de pratique conduira immanquablement au manque à gagner de votre entreprise !


Si vous devez vraiment vous constituez une clientèle, ne cédez à ce genre de facilité que pour des travaux minimes, avec de fortes chances d’aboutir à une seconde commande, plus importante, sur laquelle vous pourrez cette fois dégager une marge bénéficiaire.

Ce que doit contenir un devis

Un devis est édité en deux exemplaires : un exemplaire fournisseur et un exemplaire client. Tout devis doit contenir :

  • le numéro du devis
  • le lieu et la date de rédaction du devis : pour des travaux, le devis doit porter la mention « devis reçu avant l’exécution des travaux ».
  • les coordonnées exactes de votre entreprise, votre numéro de SIRET et au Registre des métiers, vos labels éventuels
  • la description détaillée des prestations : produits, volumes, prix unitaire hors taxe
  • le détail des matériaux si pertinent
  • les coûts, pièces et main d’œuvre
  • les frais de déplacement
  • les prix : taux de TVA applicable, montant HT total, TVA globale, montant TTC total, le total HT et TTC (en évidence au bas du devis).
  • les mentions obligatoires : date, délai, adresse de la prestation, modalités et délai de paiement, pénalités en cas de retard, durée de validité du devis (1 à 6 mois), votre signature (l’absence de celles-ci entraîne la nullité du devis auprès du tribunal compétent).
  • au bas du devis, prévoyez un champ « Bon pour accord… Date… Lieu… Signature… »
  • vous pouvez également attacher en annexe ou au verso vos conditions générales de vente (CGV) : modalités de paiement, délais et modalités de livraison, règles en matière de droit de rétractation, dispositions spéciales, confidentialité…

À noter : les autoentrepreneurs sont exempts de TVA. Ils n’ont donc pas à mentionner celle-ci. Toutefois un devis d’autoentrepreneur doit obligatoirement faire apparaître la mention « TVA non applicable selon l’article 293B du Code Général des Impôts ».

Le devis devient contrat lorsque…

La signature de votre client précédé de la mention « bon pour accord » vaudra acceptation. C’est à ce moment que le devis se transforme en contrat commercial et devient un engagement contractuel et légal, de part et d’autre.


L’artisan est alors dans l’obligation légale d’effectuer la prestation indiquée, aux prix et délais indiqués. Le client a l’obligation de payer le prix indiqué. Toute modification de prestation ou de prix doit faire l’objet d’un avenant.

Annuler votre devis

Dans certains cas exceptionnels, il reste possible d’annuler un devis malgré qu’il ait été signé des deux parties. Cela n’est possible qu’à condition que les travaux n’aient pas encore été commencés.

La loi prévoit que votre client dispose de 7 jours à compter de la signature pour se rétracter : il doit vous faire parvenir une lettre recommandée AR.

Le client peut également dénoncer le contrat de vente par lettre recommandée AR si la date d’exécution des travaux excède de 7 jours la date prévue, sans qu’aucun cas de force majeure ne soit impliqué (Article L114-1 du Code de la Consommation)

Les logiciels de devis

Exemple devis travaux avec Excel

Faire un devis gratuit peut très bien se faire sur un tableur aussi simple qu’Excel. Une recherche rapide sur les moteurs de recherche Internet vous permettra de trouver un large choix de modèles que vous pourrez utiliser en exemple devis travaux.

Vous n’aurez qu’à ajouter vos mentions obligatoires et les coordonnés de votre entreprise.

Gratuit ou payant, le logiciel que vous utiliserez pour faire votre devis devra obligatoirement être agréé NF 525.

Les logiciels de comptabilité ou de facturation permettent la saisie automatique de lignes une fois que vous les aurez programmées, mais si vous maîtrisez le logiciel Excel, vous serez en mesure de programmer à votre tour ce genre de saisie automatique (fonction tableaux croisés dynamiques).

Le grand intérêt étant que vous pouvez paramétrer le calcul de la TVA automatiquement.

En sauvegardant un modèle pour chaque type de travaux par exemple, vous n’aurez plu qu’à remplir les champs.

N’oubliez pas de prévoir le champ d’insertion automatique de numéro de devis.

Devis papier ou électronique ?

Vous pourrez envoyer votre devis ou offre de mission sous forme papier ou électronique. Votre client devra signer une version imprimée, un PDF ou apposer sa signature électronique sur le document afin que son « bon pour accord » soit valable.


Si vous optez pour le devis sous format électronique, envoyez toujours bien un document PDF, pas XLS. Et vérifiez que le document retourné signé n’a pas été modifié !

Autres logiciels chiffrage travaux gratuit

  • Facture.net : pour les TPE ou auto entrepreneurs. Facile, rapide, gratuit, il permet de faire un devis rapidement si les informations à y faire figurer ne sont pas trop complexes. L’outil édite des devis en PDF ou Excel.
  • FactureDevis.fr : autre outil en ligne, pour créer des devis et factures rapides et simplifiés. Téléchargeables en PDF.
  • Factomos : après avoir créé un compte payant, vous pourrez créer des devis et factures paramétrables et suivre les paiements ou retards de paiements. L’outil peut envoyer directement vos documents par mail à vos clients.
  • Eureka: la Chambre des métiers et de l’artisanat met à disposition le logiciel Eureka, un logiciel chiffrage travaux gratuit pour permettre aux artisans non équipés de préparer leurs devis et factures dans les règles de l’art.

Chiffrer un devis travaux

Plusieurs éléments sont à prendre en compte dans ce chiffrage : 

  • Estimer le coût des matériaux : il vous suffira de vous baser sur le devis de votre fournisseur de matériaux et pièces. Sur lequel vous pourrez ou non appliquer une marge.
  • Estimer le coût du déplacement : définissez un budget kilométrique, selon le véhicule à utiliser et la marchandise à transporter.
  • Estimer le coût de mise à disposition d’outillage de chantier et d’équipements : ce calcul se fait sur la base de votre tableau d’amortissement. Vous pourriez également avoir à louer des engins ou outillages particuliers.
  • Estimer le coût de la main d’œuvre : calculez le coût horaire de votre travail et de celui de vos salariés, sans oublier de prendre en compte vos charges sociales (vous ne pouvez pas les refacturer aux clients).
  • Estimer le planning et la durée du chantier : pour faire votre devis, il faut savoir combien de temps durera le chantier, pour calculer vos frais au prorata.
  • Estimez la TVA : si vous êtes en auto entreprise, la TVA n’est pas applicable. Pour les autres statuts, et selon le type de travaux (subventionnés ou non, RGE ou non…), il y a trois taux de TVA différents à appliquer : 5,5 %, 10 % ou 20 %.

Attention

Un devis vous engage ! Autant vous dire que vous ne pouvez pas vous contenter de calculer vos prix «rapidement » et « grosso modo » ! Il faut chiffrer devis travaux avec exactitude et sans rien omettre.


L’idée n’étant pas non plus de faire une opération blanche : restez concurrentiel, mais prenez en compte votre marge !

Recevoir des conseils, offres et newsletter : gratuit et sans engagement