Réglementation RT 2020: Objectifs, Différences et Grenelle de l’Environnement

La nouvelle réglementation thermique RT 2020, entrée en vigueur le 1er janvier 2021, a pour objectif de nous mener vers un avenir plus durable et respectueux de l'environnement.

Mais quels sont les différents objectifs visés par cette réglementation ? Comment se distingue-t-elle du Grenelle de l'Environnement ? 

Cet article explorera ces questions pour vous donner une meilleure compréhension des implications et des bénéfices que la Réglementation RT 2020 peut apporter à notre société.


Définition et objectifs de la réglementation thermique RT 2020

La réglementation thermique RT 2020, ou Règlementation Thermique des Bâtiments Neufs, est un nouveau plan environnemental imposant des normes plus strictes pour la construction et la production d'énergie renouvelable.

Son objectif principal est de réduire la consommation d'énergie et les émissions de gaz à effet de serre, ainsi que l'utilisation de matériaux plus respectueux de l'environnement.


Qu'est-ce que la réglementation thermique RT 2020?

La RT 2020 est une réglementation en vigueur en France depuis le 1er janvier 2021 qui remplace la Réglementation Thermique 2012 (RT 2012).

Elle impose des exigences plus strictes en matière d'isolation, de chauffage, d'eau chaude sanitaire et d'éclairage, ainsi qu'une meilleure performance énergétique globale des bâtiments neufs.

Quels sont les objectifs de la réglementation thermique RT 2020?

Les objectifs principaux de cette loi RT 2020 sont:

  • Améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.
  • Réduire les consommations énergétiques et les émissions associées.
  • Diminuer les coûts liés à l’utilisation des énergies fossiles et favoriser le recours aux énergies renouvelables.
  • Promouvoir un développement durable respectueux de l’environnement.

Principaux points de la réglementation thermique RT 2020

Quels sont les principaux points de la réglementation thermique RT 2020?

Le texte prévoit une performance minimale obligatoire pour tous les bâtiments neufs construits à partir du 1er janvier 2021. Les critères pour atteindre cette performance incluent:

  • Une isolation pérenne qui offre au moins un rendement énergétique supérieur à 50 %.
  • Un chauffage performant assurant au moins 80 % d’efficacité énergétique.
  • Une eau chaude sanitaire performante assurant au moins 70 % d’efficacité énergétique.
  • Un système d’éclairage qui garantit un rendement énergétique minimum de 90%.

Quels sont les nouveaux critères de performance énergétique des bâtiments?

Les bâtiments neufs devront respecter des exigences plus élevées pour les performances thermiques et énergétiques:

  • Une isolation des murs extérieurs pouvant atteindre un coefficient d’isolation de 0,15 W/m2K.
  • Une isolation des toitures et des planchers pouvant atteindre un coefficient d’isolation de 0,10 W/m2K.
  • Une ventilation performante et efficace pour renouveler l’air intérieur.
  • Un système de chauffage qui offre au moins une performance égale ou supérieure à 85 %.

Quels sont les nouveaux critères pour l'isolation des bâtiments?

Une bonne isolation est la clé pour maintenir la chaleur à l'intérieur du bâtiment, réduire la consommation d'énergie, et améliorer le confort de vie:

  • Une meilleure étanchéité à l’air avec une valeur inférieure à 0,6 m³/(h.m²).
  • Un enduit isolant hydrofuge appliqué sur les façades extérieures pour limiter les déperditions thermiques.
  • L’utilisation exclusive de matériaux isolants durables tels que le polystyrène expansé (PEX), le liège expansé (LIEX) ou le polyuréthane (PUR).

Quels sont les nouveaux critères pour l'eau chaude sanitaire et l'éclairage des bâtiments?

Les installations sanitaires doivent être très efficaces pour limiter les pertes d'eau et d'énergie. De même, l’installation d’un système d’éclairage intelligent est encouragée pour réduire la consommation:

  • Un chauffe-eau doté d’une capacité minimale de 200 litres.
  • Un système d’alimentation en eau chaude sanitaire doté d’un ballon tampon permettant des basses températures opératoires.
  • Une installation photovoltaïque garantissant un rendement minimum de 15 %.
  • Un système d’alimentation intelligemment conçu limitant la consommation en continu.

Quels sont les nouveaux critères pour l'utilisation des énergies renouvelables?

Les propriétaires et constructeurs sont encouragés à recourir à des sources alternatives plus respectueuses de l'environnement. Il existe diverses technologies qui peuvent être utilisées pour produire de l'énergie renouvelable et bénéficier d'aides fiscales:

  • Un système de capteurs solaires thermiques pour produire de l’eau chaude sanitaire.
  • Un chauffage par la géothermie pour réduire les consommations d’énergie.
  • Une installation photovoltaïque pour produire de l'électricité et faire des économies.

Impacts de la réglementation thermique RT 2020

Quels sont les impacts positifs de la réglementation thermique RT 2020?

La mise en place de cette réglementation thermique va engendrer des impacts positifs à court et long terme:

  • Réduction des coûts liés à la consommation d’énergie.
  • Amélioration du confort intérieur des habitations, notamment en hiver.
  • Meilleure performance des bâtiments grâce à une isolation plus performante.
  • Augmentation du taux d’utilisation des énergies renouvelables.

Quels sont les impacts négatifs de la réglementation thermique RT 2020?

Malgré tous ses avantages, il est possible que cette réglementation entraîne certains inconvénients pour certains propriétaires et constructeurs:

  • Coûts supplémentaires liés aux travaux et à l’installation d’un nouveau système d’isolation ou de chauffage.
  • Difficultés d’accès à certaines aides financières ou matières premières.
  • Baisse potentielle de la valeur monetaire des maisons avec un faible coefficient d'isolation.

Quels sont les coûts supplémentaires pour les propriétaires de bâtiments?

Les propriétaires devront investir plusieurs milliers d'euros pour leurs travaux afin de respecter les nouvelles normes:

  • Le coût moyen estimé pour une rénovation énergétique complète est compris entre 10 000 et 20 000 euros.
  • Le coût moyen estimé pour l'isolation seule est compris entre 3 000 et 8 000 euros (selon la superficie).

80 guides et fiches pratiques en accès gratuit