5 Conseils pour bien choisir son véhicule utilitaire

Que ce soit pour vous rendre sur les chantiers, aller faire des devis, visiter des clients, rechercher des matériaux ou assister à des réunions de projets de construction, vous aurez besoin d’un véhicule pour vous déplacer !

De nombreux artisans sont d’ailleurs tellement souvent sur la route que leur véhicule est devenu leur bureau !

Et vous aurez besoin de pouvoir transporter vos outils et un minimum de matériel dans ce véhicule : il vous faut un utilitaire.

Voici nos conseils pour choisir un utilitaire qui vous corresponde.

choisir véhicule utilitaire (1)

Définition du véhicule utilitaire léger (VUL)

On appelle véhicule utilitaire léger (VUL) un véhicule qui correspond aux critères suivants :

  • utilisé à usage professionnel, commercial ou industriel exclusivement
  • poids total autorisé en charge inférieur à 3,5 tonnes
  • d’une longueur maximale de 12 m, pour 2,55 m de large
  • utilisé pour le transport de personnes ou de marchandises
  • sans sièges arrière : ils peuvent avoir un plancher-cabine, une benne, une nacelle…
Ils se conduisent avec un permis de catégorie B.

Les ambulances, corbillards, camions pompiers et autres véhicules spéciaux de type transport de PMR ne rentrent pas dans cette catégorie.

Les différents types de véhicules utilitaires

Les véhicules utilitaires, il en existe des dizaines. Tous les constructeurs s’y sont mis.

On distingue, du plus petit au plus gros :

  • Les fourgonnettes (Kangoo, Berlingo…)
  • Les fourgonnettes (Kangoo, Berlingo…)
  • Les fourgons (Trafic, Transporter…)
  • Les pick-up (Ford Ranger, Navara, Chevrolet…)
  • Les camions réfrigérés (< 3,5 T)
  • Les camions-bennes (< 3,5 T)
  • Les bennes hydrauliques (< 3,5 T)
  • Les camions de transport de produits dangereux (< 3,5 T)

Voici quelques exemples de véhicules utilitaires de différents gabarits chez les principaux fabricants automobiles présents en France (liste non exhaustive) :

  • Chez Citroën : Berlingo (option électrique), Jumpy, Jumper...
  • Chez Fiat : Scudo, Doblò Cargo, Talento, Ducato...
  • Chez Ford : Transit Courier, Custom, Nouveau Transit...
  • Chez Mercedes : Vito, Sprinter...
  • Chez Nissan : NV200 (option électrique, NV300, NV400, NT400...
  • Chez Opel : Vivaro, Combo...
  • Chez Peugeot : Partner, Expert, Boxer...
  • Chez Renault : Kangoo [option électrique], Trafic, Master...
  • Chez Toyota : Proace, Verso...
  • Chez Volkswagen : Crafter...

Les critères pour bien trouver son véhicule utilitaire

Un véhicule utilitaire est un outil de travail.

Il doit donc avant tout être pratique. Quelques éléments à prendre en compte : 

  • Son encombrement doit être minimal, pour un espace de rangement maximal.
  • Il doit pouvoir s’aventurer sur les chantiers et les routes non bitumées.
  • Il doit garantir une sécurité maximale aux passagers et au chargement. À ce titre, il convient que votre véhicule ait une séparation entre la cabine et le chargement.
  • À l’intérieur, un aménagement doit être fait en fonction de ce que vous transportez [verre, outils, petites pièces… le tout doit être bien arrimé]. N’oubliez pas l’éclairage !
  • L’ergonomie doit être adaptée à votre métier : portes coulissantes, rampes, hauteur Le rangement et le nettoyage doivent être faciles...
  • Les volumes utiles sont généralement de 2 à 3 m³ (petit : fourgonnette], 4 à 5 m³ (moyen : fourgon] et jusqu’à 17 m³ (grand : camionnette].
  • Pensez aux options : GPS, galerie, porte-échelle, éclairage…
  • Si vous transportez des produits dangereux [combustibles ou produits corrosifs], vous devez respecter la réglementation et votre véhicule doit être agréé. Notamment pour ce qui est de l’aération et de la circulation de l’air.
  • En cas de transport de marchandises précieuses [des outils électroportatifs par exemple], il doit être suffisamment sécurisé.

Les dimensions de votre utilitaire devront toujours bien évidemment être adaptées à ce que vous transportez : un charpentier aura toujours besoin de plus de place qu’un électricien !

Personnalisation de votre véhicule

Votre utilitaire est un outil de communication presque gratuit !


Lorsque vous êtes sur un chantier ou en déplacement, il est facile de vous identifier tout de suite (qui est le maçon qui a réalisé ce beau mur ?) et de faire votre publicité !


N’hésitez pas à personnaliser votre véhicule utilitaire avec votre logo, vos coordonnées (site internet et téléphone) et bien entendu votre métier !


Attention, c’est une arme à double tranchant : si votre véhicule est mal entretenu, sale, et fait peine à voir, l’image de votre entreprise et de votre professionnalisme en prendra un coup !

Un véhicule utilitaire… qui est aussi un atelier

De plus en plus d’artisans sont appelés à être mobiles et non sédentaires.

Les électriciens, plombiers ou serruriers itinérants auront besoin d’aménager leur VUL pour qu’il leur serve également d’atelier : servante à outils, compresseur, matériel de levage, stock de pièces détachées, bac de vidange, poste à souder, établi...

Spécial BTP

Pour faciliter le transport de matériaux (sable, gravier, parpaings…), l’utilitaire le plus adapté est le châssis-cabine avec benne, qui peut transporter des charges importantes, tout en facilitant le chargement et de déchargement, que ce soit par l’arrière ou le côté (benne biverse).


Dans ce cas il faudra choisir un véhicule utilitaire disposant d’une benne en aluminium, moins économique que l’acier à l’achat, mais qui résiste mieux à la corrosion.

Véhicules utilitaires électriques

Si vous travaillez dans l’éco-construction ou que votre métier est en lien avec l’environnement ou que ce sont les valeurs de votre entreprise, envisagez de passer au véhicule électrique ! Un jardinier ou un spécialiste des panneaux solaires qui débarque avec un gros véhicule diesel ultra polluant ne fera pas bonne impression.

Par ailleurs, la fiscalité des voitures diesel étant de moins en moins intéressante, et les accès aux véhicules polluants dans les grandes agglomérations de plus en plus stricts, envisager d’utiliser un véhicule utilitaire électrique semble être un choix judicieux.

Malheureusement en France, le choix est encore trop limité. Les utilitaires électriques sont assez rares. En voici quelques-uns :

  • Renault Kangoo ZE
  • Renault EZ Flex
  • Merceds e-Vito
  • Volkswagen e-Crafter

Notez en passant que les VUL électriques bénéficient de certains avantages fiscaux (en plus de la récupération de la TVA et de la déduction du résultat des amortissements et des charges d’entretien comme pour n’importe quel VUL). Une prime de 6 300 € (dans la limite de 27 % du coût d’acquisition) et un bonus de 750 € pour les véhicules émettant moins de 110 g Co²/km (hors hybrides diesel).

Ajoutez à cela la prime à la conversion de 10 000 € si vous échangez votre vieux diesel contre un VUL propre.

Les prix véhicule utilitaire

  • Un véhicule utilitaire entrée de gamme type Berlingo commence à 16 000 €
  • Les nouveaux Kangoo de Renault sont autour de 25 000 €
  • Les fourgons sont un peu plus chers et se vendent entre 25 000 et 50 000 €
  • Les camions-bennes < 3,5 T se vendent jusqu’à 60 000 €

Acheter son utilitaire lors d’un salon professionnel ?

Aucune marque n’est plus spécialisée en utilitaires qu’une autre.


En revanche certaines vous proposeront une reprise d’utilitaires, un contrat d’entretien avec remplacement, une personnalisation…


Renseignez-vous auprès des concessionnaires. Ils sont souvent présents dans les salons du BTP ou d’artisans, ce sont de bonnes occasions pour négocier votre achat de véhicule utilitaire et obtenir un rabais.

Financer l’achat de son premier véhicule utilitaire

Un artisan qui se lance n’a pas forcément la trésorerie minimale de 15 000 € nécessaire pour acheter son premier véhicule utilitaire.

Pour cela, il existe des solutions de financement.

1. Crédit automobile

 Financement remboursable sur une durée déterminée, avec un taux d’intérêt défini par un contrat auprès de votre banque ou organisme de prêt.


Exemple sur 24 mois :


  • Valeur d’achat : 15 000 €
  • Taux d’emprunt : 3 %
  • Mensualités : 643,75 €
  • Coût total du crédit : 450 € (hors assurance et frais d’entretien).

2. LOA (location avec option d’achat) ou crédit-bail

Les loyers sont fiscalement déductibles du résultat de l’entreprise. 


Au terme du contrat, vous devrez soit restituer le véhicule en l’état (et rembourser la dévalorisation), soit l’acheter.

3. LLD (location longue durée)

Vous louez le véhicule utilitaire, mais la possibilité de le racheter à la fin du contrat n’est pas prévue.


À la restitution du véhicule, des pénalités sont appliquées en cas de dépassement de kilométrage prévu ou de dégradation.

Fiscalité

Les VUL échappent à certaines taxes, que doivent payer les utilisateurs de véhicules particuliers dits « de tourisme » (votre voiture de tous les jours).

Depuis janvier 2017, la TVA est progressivement (sur 5 ans) récupérable (achat, leasing et entretien) sur le carburant essence (loi de finances de 2017).

Les amortissements sont déductibles du bénéfice imposable.

Selon votre région, vous pourrez bénéficier d’une exonération totale ou partielle de la taxe appliquée au certificat d’immatriculation

Si vous optez pour un véhicule écologique, des avantages fiscaux supplémentaires s’ajouteront.

Documents à fournir pour l’achat d’un véhicule utilitaire

Documents à fournir pour l’achat d’un véhicule utilitaire

Pour un utilitaire d’occasion :

Recevoir des conseils, offres et newsletter : gratuit et sans engagement