Devenir décoratrice : avenir, formation, salaire

Décorateur/Décoratrice d’intérieur est un métier qui est dans l’air du temps et qui suscite beaucoup l’intérêt des Français, si on en juge par le succès des émissions et magazines sur le sujet.

Des astuces pour illuminer une pièce ou encore pour optimiser l’espace, les décorateurs d’intérieurs ne manquent pas d’idées et d’imagination. 

devenir décorateur

Par définition le décorateur d’intérieur est une personne qui est chargée d’emménager l’espace intérieur d’un bâtiment, sans toucher au gros œuvre (murs, fondations, etc.). Il peut s’agir d’une habitation (maison, appartement, etc.) ou d’un lieu de travail (entreprise, hôtel, etc.).

À ne pas confondre avec le métier d’architecte d’intérieur (ces derniers le prennent assez mal).

Ils ont en commun une passion pour la décoration, mais l’architecte d’intérieur va plus travailler sur les aspects techniques de l’aménagement de l’espace intérieur. Il peut modifier la structure d’un bâtiment.

Focus sur le métier de décorateur d’intérieur 

Décorateurs d’intérieur : un métier-passion

Entre ceux qui sont abonnés à des magazines de déco, ceux qui ne ratent pas une brocante le week-end, et les as du recycling, de nombreuses personnes sont passionnés de décoration d’intérieur et pensent, à tort ou à raison, que la décoration est une affaire de goût.

En partant de l’achat d’une petite lampe, au relooking d’un meuble ancien, cette passion peut vite se transformer en une vocation. Parmi ces passionnés, certains décident de franchir le pas et de se lancer dans le métier de décorateur d’intérieur. 

formation décoratrice

Des compétences multiples

Car être décorateur ou décoratrice d’intérieur, c’est savoir toucher à tout, et avoir en plus de ce fameux goût, de bonnes connaissances en aménagement, de bons repères dans l’espace... Pour répondre aux besoins de ses clients et ainsi leurs offrir des résultats satisfaisants, il ou elle doit maîtriser certaines notions, comme :

  • Les différents métiers de l’artisanat : dans le cas où des travaux doivent être effectués chez son client, le décorateur pourra faire appel à des artisans qualifiés (peintres, menuisiers, carreleurs, etc.) et donc savoir à qui s’adresser.
  • Les bases de l’histoire de l’art et de l’histoire: une bonne connaissance de l’histoire de l’art va permettre aux décorateurs d’intérieur de trouver l’inspiration nécessaire pour imaginer un décors à la hauteur des attentes des clients, ou adapté à l’histoire d’une bâtisse ou d’une ville.
  • Les différents styles de décoration (scandinave, industriel, contemporain, design, etc.) pour pouvoir s’adapter à toutes les demandes.
  • Les tendances et les couleurs : les tendances évoluent constamment, le décorateur ou la décoratrice doit effectuer une veille régulière pour se tenir au courant des nouveautés.
  • Les logiciels de DAO (Dessin assisté par ordinateur) : le décorateur doit être capable de présenter à ses clients une vision du projet sous forme d’une simulation 3D.
  • Les outils commerciaux et de communication : le décorateur doit savoir tirer parti des réseaux sociaux, entre autres, ainsi que des techniques commerciales pour vendre ses services et  convaincre les clients  potentiels.
  • La recherche et la documentation : parfois pour trouver la perle rare (une étoffe, un papier peint, un vase…) il ou elle devra être capable d’aller chercher l’information et les fournisseurs au bon endroit.

La satisfaction du client : une priorité 

Les décorateurs travaillent la plupart du temps pour des chaînes hôtelières, de grosses entreprises, des commerces, des marques, ou des particuliers privilégiés. Certains pour le spectacle. Ce sont là des clients exigeants qui attendent une prestation sur mesure et qui lise presque dans leurs pensées.

Les clients particuliers veulent à la fois se sentir bien dans leur environnement et impressionner. Que ce soit dans leurs domiciles ou sur leur lieu de travail.

  1. Afin de créer un lieu unique à l’image du client, les deux parties conviendront d’un premier rendez-vous. Une visite des lieux sera organisée. Le but de ce rendez-vous est de faire connaissance, de conseiller le client, de comprendre ses besoins, de prendre les mesures, etc.
  2. À la suite de ce rendez-vous, le décorateur ou la décoratrice d’intérieur établira un devis.
  3. Lors d’un second rendez-vous, une simulation en 3D sera présentée et ils procéderont aux choix des meubles ainsi que de leurs emplacements.
  4. Une fois la shopping list validée, le décorateur lancera la commande. Si des travaux sont à réaliser, il prendra contact avec un artisan, si besoin avec un architecte d’intérieur aussi. L’installation des meubles et accessoires se fera à la livraison et cela après la fin des travaux.

Spécialisations

Le métier de décorateur d’intérieur dispose de plusieurs professions annexes. Les plus connues sont :


  • Le home-stager : le home-staging consiste à re-décorer un bien afin de le rendre plus attractif à la vente.
  • Le conseiller en décoration d’intérieur : son rôle est, tout simplement, de donner des conseils aux clients sur comment optimiser leur intérieur.
  • Le décorateur-merchandiseur : il va s’occuper de la décoration et de la mise en scène dans les boutiques (vitrines inclus).

 Comment devenir décorateur ou décoratrice d’intérieur ?

Si vous souhaitez vous lancer ou vous reconvertir dans ce domaine, sachez que vous pouvez devenir décorateur d’intérieur sans diplôme. En revanche, cela est plus compliqué, car il faudra faire ses preuves et  savoir mettre en avant :

  • ses capacités à associer harmonieusement les styles, les couleurs, les accessoires, etc.
  • son sens du goût
  • sa créativité
  • sa passion pour la décoration et l’art
  • son réseau
  • etc

Les formations de décorateur d’intérieur

Nombreuses sont les formations qui offrent des débouchés vers le métier de décorateur d’intérieur. Elles sont essentiellement assurées dans des écoles spécialisées dans le design et l’art comme La Martinière, l’ENSAD (l’École Nationale des Arts Décoratifs), École Boulle, etc.

Pour vous former, vous pouvez opter pour une des formations ci-dessous :

  • Le niveau Bac +2 : Avec ces diplômes vous pourrez prétendre à un poste d’assistant dans un cabinet d’architecture, les magasins spécialisés dans l’aménagement d’intérieurs, etc. Vous aurez aussi la possibilité de travailler à votre compte en tant qu’artisan.
  • BTS Agencement de l’Environnement Architecturale
  • BTS Design d’espace 
  • Diplôme des métiers d’art (DMA) art de l’habitât
  • Diplôme des métiers d’art (DMA) décor architectural
  • Le niveau Bac +3 et Bac +4 : ces diplômes ouvrent l’accès directement au poste de décorateur d’intérieur. Ils faciliteront aussi l’accès vers des postes à hautes responsabilités qui permettront de gérer des projets d’aménagement de A à Z.
  • Diplôme supérieur d’arts et techniques (DNAT) design d’espace (Bac +3)
  • Diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) architecture intérieure et création de modèle (Bac +4)
  • Diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) créateur-concepteur option architecte intérieure et environnement
  • Le niveau Bac +5 : vous pourrez exercer le métier de décorateur d’intérieur avec ces diplômes. Ils ouvrent aussi la porte vers d’autres métiers comme par exemple le webdesign, l’info graphisme, l’architecture d’intérieur, etc.
  • Diplôme national d’arts plastiques (DNAP) design
  • Diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) design

Le salaire d’un décorateur d’intérieur

Le salaire moyen d’un décorateur d’intérieur débutant est de 24 000 €/an environ. Celui d’un décorateur confirmé peut aller jusqu’à 48 000 €/an.


Le tarif à l’heure est en moyenne de 100 € et il faut compter environ 500€/pièce pour une prestation complète (croquis, plan et liste de shopping).

S’installer à son compte

Avec un diplôme, le décorateur peut exercer en tant que salarié dans des bureaux d’étude, des cabinets d’architecture, des entreprises du bâtiment, des magasins spécialisés dans l’aménagement d’intérieur, etc.

Il est aussi possible de s’installer à son compte, avec ou sans diplôme, en tant qu’artisan. Pour ce faire il y a des démarches à effectuer.

Pour trouver des clients et faire connaître votre activité, il est important de faire marcher votre réseau, mais aussi d’utiliser tous les outils à votre disposition comme les petites annonces, les réseaux sociaux, forums, les salons ou évènements, les cartes de visites, etc.

Unions professionnelles

Pour booster votre activité, vous prouvez choisir d’adhérer à la Fédération Européenne des Décorateurs et Architectes d’intérieur (FEDAI) et/ou à l’Union Francophone des Décorateurs d’Intérieur (UFDI).


Leur mission est d’accompagner, de promouvoir et d’apporter leur soutien aux décorateurs d’intérieur.

Un marché croissant mais une clientèle réduite

Le marché de la décoration est en plein essor, avec une croissance moyenne annuelle de 3 à 5%. Les ménages dépensent en moyenne 400 €/an dans de l’ameublement et dans l’achat d’accessoires de décoration.

Cependant, avec la baisse du pouvoir d’achat, les Français ont de plus en plus tendance à choisir des solutions de replis. Pour faire des économies et éviter de faire appel à un décorateur d’intérieur, certains préfèrent bricoler et réaliser eux-mêmes l’aménagement de leur intérieur.

Le marché se réduit alors aux professionnels et commerçants.

Trouvez des chantiers Gratuitement & Sans engagement