Métier Plombier : formation, salaire, compétences…

De nos jours, il est devenu plus difficile de trouver un plombier lorsqu’on en a besoin, qu’une aiguille dans une meule de foin !

Les plombiers sont rares, leur agenda est généralement bien occupé, et la facture pour le particulier est salée.

Qu’en est-il de l’autre côté ? La profession vue par les artisans.

plombier

Que fait le plombier ?

Le plombier répare, installe et entretient la plomberie, les canalisations et les appareils sanitaires (baignoire, chauffe-eau, compteur, robinetterie…) Il est responsable dans une maison de tout le réseau « eau ». Parfois aussi du réseau gaz. De nombreux plombiers étant également chauffagistes (double compétence).

Le plombier installe, soude et règle le système de distribution de l’eau en réseau. Il est capable de repérer les pannes ou fuites même dans les murs et de les réparer.

Face à un dégât des eaux, le plombier est l’artisan qu’on appelle en premier, surtout lorsque couper l’arrivée d’eau ne suffit pas !

Mais le plombier n’intervient pas qu’en urgence : on le sollicite pour installer et monter des sanitaires neufs, ou une piscine, un chauffage, ou une installation géothermique si cela entre dans ses compétences.

En construction, il dessine le plan des canalisations et dimensionne la tuyauterie nécessaire.

En plus de l’installation (et de conception en partie), il gère parfois le contrat d’entretien et réparation des sanitaires ou chauffages.

Le métier plombier consistera par exemple appelé sur un chantier en construction ou en réparation, pour :

  • Poser les canalisations et raccorder les tuyaux ou le réseau
  • Raccorder les appareils sanitaires et de chauffage
  • Contrôler l’étanchéité et les normes des installations
  • Régler et mettre en service les appareils sous pression
  • Installer la climatisation
  • Repérer, dépanner ou réparer une fuite
  • etc.

Zoom sur : Plombier pisciniste

Le plombier pisciniste installe, entretient et rénove des piscines, des jacuzzis ou spas à usage public ou privé.


Les réglementations et normes liées aux métiers de la piscine sont en constante évolution, en partie en raison du souci de développement durable et par exemple l’apparition de bassins et piscines écologistes, pour lesquels le plombier est aussi ingénieur environnemental et paysagiste !

Compétences techniques et qualités

  • savoir lire un plan
  • connaître les autres corps de métier du BTP
  • travailler en équipe
  • maîtriser les normes de sécurité
  • connaître les matériaux et évolutions technologiques
  • gestion des urgences et disponibilité
  • soudure
  • mesure et traçage
  • étanchéité

Spécialités

  • couverture
  • thermique (chauffage)
  • géothermique/climatique
  • zinguerie (systèmes de captage et d’évacuation des eaux de pluie)
  • installation de sanitaire
  • fontainier

Les qualifications et labels appréciés chez les plombiers

  • RGE : Reconnu Garant de l’Environnement
  • Habilitation PGN (Gaz naturel) et PGP (Gaz propane).
qualifications et labels appréciés chez les plombiers

Comment devenir plombier ?

En raison des nombreuses réglementations, normes, et des risques professionnels, il est aujourd’hui impossible de devenir plombier sans diplôme : vous devrez justifier d’une formation certifiante en plomberie.

Les formations qui mènent au métier de plombier sont :

  • TP plombier : Titre professionnel Installateur en thermique et sanitaire
  • CAP monteur en installations sanitaires
  • CAP monteur en installations thermiques
  • MC (mention complémentaire) maintenance en équipement thermique individuel
  • MC zinguerie
  • BP monteur en installation du génie climatique et sanitaire
  • BP métiers de la piscine
  • Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
  • Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air
  • BTS FED - fluides énergie domotique option A : génie climatique et fluidique.

Zoom sur : la reconversion

Dans le bâtiment, il n’est pas rare de voir des professionnels souhaiter une reconversion plombier. À vrai dire rien ne l’empêche, on peut même devenir plombier à 50 ans, à condition d’être en bonne condition physique et d’avoir les formations et connaissances sécuritaires et réglementaires requises.


Pour ce faire, deux options :


  1. VAE plombier : la clé d’entrée minimale est de niveau V (CAP Installateur sanitaire, CTM Zingueur ferblantier, MC soudage ou zinguerie, ou TP Installateur en thermique et sanitaire)
  2. formation AFPA plombier : l’AFPA propose une formation qualifiante au métier de plombier chauffagiste. Elle dure environ 7 mois (1100 heures environ) et est accessible sur dossier en utilisant votre Compte Individuel de Formation. Pôle Emploi, la région, votre employeur actuel… Les sources de financement sont nombreuses pour prendre en charge le prix formation plombier AFPA.
NB : Comme tous les métiers artisanaux, il n’existe pas de formation plombier à distance.

Salaires

Un plombier salarié débutant gagne le SMIC. Le salaire aide-plombier est également le SMIC. Avec de l’expérience, le plombier peut devenir chef de chantier, contremaître, conducteur de travaux, etc. 

Le salaire d’un plombier par mois sera alors aux alentours de 2500 € à 3500 € par mois.

Un plombier entrepreneur, selon la taille de son entreprise, peut gagner entre 3000 et 5000 € par mois.

Plus les spécialités du plombier sont recherchées, plus il pourra facturer à l’heure. Le salaire plombier est généralement dépendant du nombre d’heures facturées par mois surtout s’il est indépendant. D’où l’importance de calculer vos tarifs horaires et frais de déplacement le plus judicieusement possible.

Plombier climaticien, un débouché d’avenir

Le plombier climaticien réalise les plans et pose votre système de climatisation.


Sa formation initiale est celle de plombier, puis il s’orientera soit dès sa formation soit progressivement, vers les systèmes énergétiques et le génie climatique.


Il existe désormais un BTS en fluides énergie environnement, option génie sanitaire et thermique. Le métier étant devenu très technique, les veilles technologiques sont de plus en plus pointues. La formation plombier climaticien est de plus en plus encadrée.


La climatisation est un marché de plus en plus vaste, qui promet un débouché plombier assuré. De nos jours tous les commerces et bureaux sont équipés de climatisation. Et de plus en plus de particuliers s’y mettent.

Risques professionnels du métier de plombiers et prévention

Les risques professionnels du plombier sont surtout liés à de nombreuses contraintes physiques : charges lourdes, postures de travail, espaces confinés, sols humides et glissants…)

Il travaille également au contact de matériaux nocifs pour la santé : amiante, plomb, polyéthylène, solvants, colles, acides décapants…

Il manie des outils dangereux : arc de soudure, scies électriques...

Évidemment, le mariage de l’eau et de l’électricité est le principal danger.

Mais il ne faut pas oublier que virus, bactéries et champignons sont présents dans les réseaux d’eaux usées ou de ventilation. Sans parler des rats et insectes nuisibles qui peuplent les lieux.

Pour toutes ces raisons, il est impératif qu’un plombier suive scrupuleusement les mesures de prévention collective et individuelle.

DUS et FDS

Le Document Unique de Sécurité présente l’environnement matériel et technique et l’efficacité des moyens de protections existants et de leur utilisation, en particulier dans une étude de poste plombier.


Il doit conduire à l’élaboration d’un plan de prévention pour mieux prévenir les risques identifiés, en particulier les produits dangereux utilisés : les Fiches de Données de Sécurité (F.D.S.) doivent être mises à disposition des plombiers travaillant dans une entreprise ou sur un chantier collectif.

Il ne doit pas hésiter à recourir à des engins de levage et manutention pour les charges lourdes.

Il doit s’assurer que son chantier soit balisé, éclairé et sécurisé notamment aux sollicitations. En cas de travail en hauteur il doit être harnaché.

Au moindre doute, il doit opérer un contrôle atmosphérique et porter un masque avant de pénétrer dans les locaux ou gaines techniques. Il peut utiliser un aspirateur à filtre absolu pour nettoyer le chantier.

Tous ses outils électroportatifs doivent être en bon état de fonctionnement, avec des dispositifs de sécurité fonctionnels et des prises aux normes, fonctionnant sur disjoncteurs différentiels.

En termes de protection individuelle, le port de chaussures de sécurité, casque, protections auditives, gants, vêtements de travail, genouillères ou supports siège-genou, masque anti-poussières, éventuellement une crème barrière cutanée, et une crème de protection mains, casque de soudeur et lunettes de protection sont les protections essentielles.

Il est recommandé aux plombiers de se faire vacciner DT Polio et éventuellement Typhoïde, Hépatites A et B, et leptospirose (eaux usées) et de faire annuellement une visite de santé de contrôle et une radio des poumons.

On appréciera les plombiers formés au secourisme et PRAP (Prévention des Risques liés à l’Activité Physique).

Conditions de travail du plombier

Le plombier travaille en chantier intérieur comme extérieur.


Il travaille souvent accroupi ou sous des éviers, etc.


Il transporte souvent de lourdes charges.


Il travaille parfois en urgence, les week-ends et jours fériés.

Fédération Française du Bâtiment (UNCP-FFB) 

La FFB rassemble 52 000 adhérents sur tout le territoire national.

Fondée en 1934, sous l’égide de la Fédération Française du Bâtiment, l’UNCP réunit 11 000 entreprises, dont de nombreuses PME de couverture et de plomberie.

Elles militent contre la concurrence déloyale, les impayés, les droits des sous-traitants, et le travail au noir notamment. Leur autre axe de travail est la veille sur les textes législatifs et réglementaires.

La FFB rassemble 52 000 adhérents sur tout le territoire national.

L’UNCP fait valoir les attentes et les positions de ses membres dans les domaines le la normalisation européenne, la réglementation dans les domaines de la technique, de la sécurité, de la santé et de la qualité de l’eau, la prévention et la sécurité dans la réalisation de travaux, la qualification et la certification des entreprises, le développement durable…

Recevoir des conseils, offres et newsletter : gratuit et sans engagement