Devenir Peintre en bâtiment : avenir, formation, salaire

Vous vous demandez comment devenir peintre. Vous avez mille et une questions sur le sujet ?

Vous trouverez ici les réponses qui vous feront avancer dans votre projet !

Métier peintre en bâtiment

Peintre, métier haut en couleur 

À la toute fin de la chaîne du bâtiment, le peintre est souvent le dernier à passer sur le chantier.

Suivant les consignes de l’architecte ou du décorateur, sa mission est de mettre en couleur les murs. Mais bien plus que cela, il doit aussi poser les papiers peints, les moquettes, les plaques de revêtement de liège, les tissus, et tout autre revêtement mural léger.

Au besoin, le métier peintre exige que ce professionnel prépare le support, en ponçant, enduisant, ou toute autre préparation.

Associant diverses techniques décoratives, le peintre sait jouer des nuances de couleurs et des textures des matériaux, apportant si besoin paillettes, ou sable pour créer des textures, utilisant les outils adéquats pour apporter des rendus attendus : peinture au chiffon, peinture à l’éponge...

Sur les petits chantiers, il doit également tenir un rôle de conseil auprès du client, lui apportant son expertise technique et des éléments de connaissance technique, et lui permettant de faire le choix qui convient.

Tant sur les murs intérieurs que les façades, mais aussi les meubles, les sols, portes, fenêtres ou volets, le peintre sait appliquer le produit adéquat pour donner l’illusion du neuf ou la patine de l’ancien.

Intervenant tout autant en intérieur qu’en extérieur, il doit être prêt à se tenir en hauteur. Même s’il est rarement exposé à la pluie, ce professionnel ne doit donc pas redouter les ardeurs du soleil.

Tout peintre doit bien entendu avoir une parfaite maîtrise de ses outils (pinceaux, brosses, rouleaux, pistolets à peinture), mais aussi des différents supports sur lesquels il est amené à travailler, et des différents types de peintures, enduits, papiers peints et revêtements de murs.

Que fait l’artisan ?

La peinture a la réputation de contenir beaucoup d’agents toxiques volatiles, nocifs pour la respiration.


Toutefois, les progrès techniques font que beaucoup de fabricants de peintures ont considérablement évolué, dégageant moins de polluants.


Les matériels de sécurité en matière respiratoire sont aussi de plus en plus répandus et de meilleure qualité qu’auparavant.

Quelles sont les qualités requises pour devenir peintre ?

Pour devenir peintre, il faut bien sûr :

  • Faire preuve de précision, et s’armer de minutie. Impensable de laisser des bavures ou de tacher les sols ! Un travail soigné est requis. 
  • Il faut également un bon sens artistique. Dans bien des cas, le peintre est le seul référent de la clientèle en matière de techniques comme de goûts. Il faut donc être à même de la conseiller de la manière la plus juste.
  • Il faut avoir également un minimum de sens commercial, particulièrement lorsque le peintre est artisan, il est l’interlocuteur privilégié du client, et représente l’entreprise. Un maximum de savoir-être est donc fort utile.

Par ailleurs, il ne faut pas être sujet au vertige. En effet, il est fréquent que le peintre doive, pour accéder à des endroits particulièrement haut, travailler sur un échafaudage, ou même sur nacelle.

Le port de charges lourdes est à prévoir, car les matériaux comme la moquette ou les seaux de peintures pèsent un poids certain.

Repeindre un plafond peut être assez fatigant pour les bras, les épaules et le dos. Une bonne posture et un équipement adéquat, ainsi que la tolérance aux positions parfois inconfortables sont de mise.

Les chantiers des peintres sont souvent très éloignés les uns des autres. Il faut donc savoir que cette profession, comme la plupart dans le BTP, est très mobile et doit se déplacer d’un chantier à l’autre au gré des commandes.

Enfin, comme tout travail sur un chantier, le port des EPI adaptés est obligatoire, en particulier les chaussures de sécurité. Être respectueux de ces consignes importantes est primordial.

formations peintre

Les formations

On peut devenir peintre en suivant des études spécifiques après le collège, ou encore faire une reconversion peintre avec une formation AFPA à l’âge adulte.

Quoi qu’il en soit plusieurs parcours sont possibles, des études courtes aux études plus poussées. Les formations peintre durant plus longtemps apporteront bien sûr plus de compétences.

Il est parfois possible de faire une formation peintre à distance, mais comme tout métier du bâtiment un passage par la pratique est a un moment ou un autre obligatoire.

La chambre des métiers peut éventuellement vous permettre de devenir peintre sans diplôme, tant que vous ne touchez pas au bâti (il ne faudra pas intervenir sur les supports). Mais seule cette institution pourra vous le confirmer, suivant votre projet. Le métier n’est pas soumis à une réglementation spécifique.

Pour gagner du temps si vous faites une reconversion, pensez à faire une VAE peintre (Validation des Acquis de l’Expérience.)

Cette formalité peut vous faire gagner bien du temps.

  • Au niveau minimum, un CAP peintre applicateur de revêtement prépare à la base du métier de peintre.
  • Pour aller plus loin, il est possible de faire en deux ans de plus un BP (brevet professionnel) peinture applicateur de revêtements et donne un niveau bac.
  • De même un BTM (Brevet Technique des Métiers) Peintre en bâtiment, sur une durée de deux ans, offre un niveau bac, et conduit, comme son nom l’indique, à travailler plus spécifiquement sur les façades.
  • Aussi, après le CAP, en un an, une mention complémentaire (MC) peinture décoration apporte un niveau bac+1.
  • Si l’on souhaite partir avec un bagage plus important, un bac pro aménagement finition du bâtiment dominante plâtrerie, peinture, ou encore un bac pro aménagement finition du bâtiment dominant peinture vitrerie revêtement permettent de se spécialiser un peu dans le métier.
  • Au niveau bac+2, un BTS aménagement finition permet de devenir peintre, mais surtout permet potentiellement de prendre la tête d’une équipe en tant qu’encadrant. Il devra faire alors pour chaque chantier une étude de poste peintre.
  • Il en est de même pour le BTS enveloppe du bâtiment : conception et réalisation, qui va plutôt se focaliser sur la partie préparation et conseil.
  • Après ces diplômes bac+2, il est encore possible de monter en spécialisation pour avoir plus de débouchés peintre. Une licence pro métiers du BTP : bâtiment et construction donnent des compétences dans de nombreux domaines, incluant le métier de peintre.
  • L’AFPA propose aussi des Titres professionnels, comme le TP Peintre en bâtiment.          

Prix de la formation de peintre

Le prix formation peintre est, pour les plus jeunes, inclus dans les études (frais de scolarité uniquement). Pour les reconversions, c’est souvent Pôle Emploi qui pourra la financer.


Sinon, l’alternance est une solution envisageable. Pensez également à utiliser votre Compte Individuel de Formation dans le cadre d’une reconversion.

Évolution du métier de peintre

Un peintre peut facilement évoluer dans son métier.

Bien sûr comme on l’a vu, il est possible de monter en grade au sein de l’entreprise pour devenir encadrant.

Mais aussi il est possible de se spécialiser, en devenant par exemple une référence de poseur de papier peint, de peintures figuratives ou de peinture en lettres ; en devenant peintre tapissier ou peintre en bâtiment.

Il est possible aussi de cumuler les compétences en passant d’autres diplômes, amenant à être peintre-enduiseur, peintre décorateur, ou encore peintre vitrier.

Salaire d’un peintre par mois

Suivant son expérience et sa situation au sein de l’entreprise, un peintre peut toucher des sommes différentes d’un autre confrère.

  • S’il s’agit de quelqu’un qui n’est pas du tout formé, bien sûr, le niveau de rémunération sera minimal. Le salaire aide-peintre est quasi toujours le SMIC.
  • À faible niveau de formation, le salaire peintre par mois est aux alentours du SMIC, mais peut monter au fur et à mesure des années pour atteindre jusqu’à 1700 €.
  • Si le peintre se met à son compte en tant qu’artisan, et si sa clientèle est prête à débourser assez d’argent pour son travail, alors le professionnel peut gagner un salaire peintre allant jusqu’à 4400 € par mo

Ces sommes sont bien sûr à moduler suivant les régions, ou la concurrence et le marché, et donc les prix, ne sont pas égaux, et les compétences de chacun.

Employeurs

Les peintres, lorsqu’ils ne sont pas spécialisés, travaillent le plus souvent pour des entreprises de BTP (bâtiment et travaux publics).

D’autres organismes peuvent avoir l’usage d’un peintre à l’année, par exemple les collectivités territoriales, les mairies ou communautés de communes.

Mais, lorsqu’ils sont plus spécialisés, les peintres sont le plus souvent indépendants, afin de pouvoir valoriser leur travail de manière efficace.

Par exemple, un peintre peut passer son début de carrière dans une PME, puis se former en tant que peintre décorateur et se mettre à son compte pour chercher une clientèle spécifique.

Quelle est la couleur de votre avenir ?

Le métier de peintre offre, comme tout travail, des avantages et des inconvénients.

Avez vous été séduit par l’idée de choisir ce métier ?

Que vous vous lanciez juste après la 3e ou que vous souhaitiez devenir peintre à 50 ans, vous avez quoi qu’il arrive désormais toutes les informations nécessaires pour faire un choix éclairé !

Trouvez des chantiers Gratuitement & Sans engagement